Prix litéraire Robert Cliche du premier roman
l'hexagone vlb éditeur

Vous avez écrit un premier roman ?
Déposez votre manuscrit avant le 31 décembre 2017 pour le prix Robert-Cliche 2018.
Vous pourriez gagner une bourse de 10 000 $ en plus de la publication de votre roman!

La route des petits matins

Par Gilles Jobidon

LivreLa route des petits matins
Agrandir l’imageAgrandir  Voir le quatrième de couvertureVerso  Droits mondiaux
Extrait du livre  



Prix et distinctions

  • Prix Anne-Hébert 2005
  • Prix Ringuet 2004
  • Finaliste du prix des cinq continents de la Francophonie 2004
  • Prix Robert-Cliche 2003
ISBN 13 : 
9782890058514
Date de parution : 
Octobre 2003
Sujet : 
Littérature québécoise
Collection : 
Roman
Nombre de pages : 
144 pages
Prix : 
9.95 $
Description du livre

La route des petits matins s’inspire du parcours initiatique d’un réfugié de culture sino-vietnamienne après la chute de Saigon. Entre autres personnages, on y trouve maître Wou, un maître de thé dont les enseignements sont illustrés de proverbes et de dictons qui puisent à une sagesse immémoriale très inspirante pour notre époque agitée.Tout au long du récit, le narrateur conserve pour le héros et sa culture une pudeur chargée de tendresse amoureuse. Le texte, empreint d’émotion et de poésie, utilise des tournures qui s’apparentent à la structure fleurie des langues asiatiques et donnent aux phrases une musicalité envoûtante.Écrite comme une longue lettre d’amour, La route des petits matins salue le courage, la solidarité, la détermination et la faculté d’adaptation des réfugiés, d’abord pour fuir leur pays, puis pour s’intégrer à une culture et à un climat diamétralement opposés à ce qu’ils ont auparavant connu.



Un mot sur Gilles Jobidon


JOBI1002
Gilles Jobidon

Gilles Jobidon travaille depuis plus de vingt-cinq ans dans le milieu de la culture et des communications. Très remarqué par la critique, son premier roman, La route des petits matins, a remporté le prix Robert-Cliche 2003, le prix Ringuet 2004 de l’Académie des lettres du Québec et le prix Anne-Hébert 2005.