Prix litéraire Robert Cliche du premier roman
l'hexagone vlb éditeur

Vous avez écrit un premier roman ?
Déposez votre manuscrit avant le 31 décembre 2017 pour le prix Robert-Cliche 2018.
Vous pourriez gagner une bourse de 10 000 $ en plus de la publication de votre roman!

La nuit des Perséides

Par Jean-Alain Tremblay

LivreLa nuit des Perséides
Agrandir l’imageAgrandir    Droits mondiaux
Extrait du livre  



Prix et distinctions

  • Prix de la Bibliothèque centrale de prêt du Saguenay 1990
  • Prix Robert-Cliche 1989
ISBN 13 : 
9782892951233
Date de parution : 
Mai 1996
Sujet : 
LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE
Collection : 
Romans et autres fictions
Nombre de pages : 
320 pages
Prix : 
14.95 $
Format :
17.7 X 10.6 cm
Dans ce milieu clos, une nouvelle société prend forme et évolue selon ses propres rapports de force.

En 1883, la Price Bros. and Co. implante une importante scierie à Saint-Étienne, sur le Saguenay, autour de laquelle s’organise tout un village: des habitations, une école, une église... Dans ce milieu clos, une nouvelle société – ouvriers et cols blancs, Français et Anglais, catholiques et protestants – prend forme et évolue selon ses propres rapports de force.
Dans ce village, sur fond historique et d’épopée, Laura Simard, fille d’ouvrier, et Brian Caldwell, fils du gérant de la Price, vivront une relation à la fois fragile et tumultueuse avant de se heurter aux règles de leurs mondes respectifs et de déclencher une lutte de pouvoir qui, dans une implacable escalade, mènera au drame.

Extrait de texte

Un mot sur Jean-Alain Tremblay


Jean-Alain Tremblay

Jean-Alain Tremblay est né en 1952 à Alma. Au gré de lectures et de recherches personnelles, il découvre l’existence et la fin tragique d’une des premières company-towns du Québec, à l’anse de Saint-Étienne, près de Petit-Saguenay, ce qui lui insuffle l'inspiration nécéssaire à un premier roman. L’œuvre qui en résulte, La nuit des Perséides, remportera le prix Robert-Cliche 1989, puis le prix France Québec/Jean Hamelin 1990 et celui de la Bibliothèque centrale de prêt du Saguenay—Lac-Saint-Jean, la même année.
Suivra La grande chamaille (1993) qui, dans la même foulée, explore le thème des premières luttes ouvrières dans le Québec du début du siècle.






Critiques

« Derrière les faits historiques et la séduction d’un univers romanesque qui a son plein poids de vérité, se trouve une remarquable noblesse de sentiment qui m’a procuré un état d’exaltation dont je ne me défends pas. »
Le Devoir

« Un écrivain est né. Il a le sens de l’histoire, du souffle; il écrit bien et sait intégrer la fiction à la réalité. »
Le Progrès du Saguenay